Clés de la formation des souvenirs dans le cerveau

Sommaire

Votre cerveau stocke chaque jour une multitude d'informations. Tout le problème, c'est de parvenir à les retrouver quand on a besoin sans y passer trop de temps. Pour cela, connaître la manière dont s'effectue le processus de mémorisation ne peut pas vous faire de mal.

Quelle est cette activité cérébrale qui permet à nos souvenirs de se former, et comment en bénéficier ?

Phases de la mémorisation

Pour qu'une information puisse être stockée dans le cerveau puis retrouvée au moment voulu, trois phases sont nécessaires, à savoir :

  • l'encodage,
  • le stockage,
  • la récupération.

Encodage d'une information

Pour que le cerveau enregistre une information, il lui faut pouvoir l'encoder afin qu'elle soit classée et puisse être retrouvée. Cela nécessite :

  • une phase d'apprentissage,
  • de la concentration.

À chacun sa méthode pour mémoriser des données. Il peut s'agir d'un moyen :

  • kinesthésique ou cinesthésique : ce terme désigne la perception inconsciente ou consciente de soi-même, c'est-à-dire du corps et de l'équilibre ;
  • auditif ;
  • visuel.

La phase d'encodage de l'information est donc liée aux émotions.

Stockage des souvenirs

Comme le fait le disque dur d'un ordinateur, le cerveau analyse chaque information pour la ranger. Elle va être gravée afin d'être stockée pour une période plus ou moins longue. Cette phase du stockage de l'information nécessite :

  • un encodage de qualité : si le sujet n'est pas concentré, l'information peut ne pas être stockée au bon endroit ;
  • une grande concentration :
    • cela permettra une restitution de l'information plus rapide ;
    • cette phase se trouve influencée par différents facteurs émotionnels et par la qualité de l'attention du sujet.

Récupération de l'information

Cette phase de récupération permet d'utiliser l'information stockée par le cerveau. Ce peut-être :

  • au moment voulu,
  • de façon involontaire.

Lorsque la recherche d'une information est volontaire, elle peut être optimisée par des moyens mnémotechniques : il s'agit de repères tendant à faciliter et à rendre plus rapide la restitution d'une information stockée.

Cette étape est donc intimement liée à la phase d'encodage : vous vous remémorez une chose en fonction de signaux ou de codes que vous avez choisi pendant la phase précédente.

Les éléments perturbateurs de la récupération de l'information - et donc du souvenir - peuvent être :

  • la fatigue,
  • la maladie,
  • le manque de concentration.

Pour mieux comprendre votre cerveau... et améliorer son fonctionnement !

Aussi dans la rubrique :

Troubles de la mémoire

Sommaire