Sommaire

La prosopagnosie représente l’incapacité à retenir les visages. Forme particulière d’handicap, elle peut entraîner des souffrances psychologiques, mais aussi des difficultés relationnelles et sociales. En fonction de son origine, elle peut être transitoire ou définitive. Les personnes atteintes doivent apprendre à vivre avec la prosopagnosie pour limiter au maximum ses conséquences.

Qu’est-ce que la prosopagnosie ?

Le terme médical prosopagnosie provient de deux mots grecs :

  • le mot « prosopon » qui signifie visage ;
  • le mot « agnosia » qui signifie ignorance.

La prosopagnosie désigne en effet une incapacité du cerveau à se souvenir des visages. Elle résulte d’un dysfonctionnement cérébral qui peut avoir plusieurs origines. La région cérébrale impliquée dans la reconnaissance des visages est le gyrus fusiforme. La prosopagnosie n’est pas liée à un problème de vision, même si une diminution du champ visuel unilatérale ou bilatérale est fréquemment observée de même que des altérations de la vision des couleurs.

Causes de la prosopagnosie

S’il est arrivé à chacun de nous de rencontrer quelqu’un et de ne plus se souvenir de qui il s’agit, les personnes atteintes de prosopagnosie sont généralement incapables de relier une personne à son visage. Or, la reconnaissance du visage constitue l’un des éléments fondamentaux dans la reconnaissance d’une personne par le cerveau.

Deux formes principales de prosopagnosie sont définies.

Prosopagnosie acquise

Elle survient après une lésion cérébrale notamment au niveau du gyrus fusiforme (traumatisme crânien, AVC, tumeur cérébrale…). La prosopagnosie est alors un phénomène isolé ou s’accompagne d’autres altérations des fonctions cérébrales. Elle peut être transitoire ou définitive selon l’importance des lésions cérébrales.

Prosopagnosie congénitale

Elle existe dès la naissance avec un dysfonctionnement des connexions entre le gyrus fusiforme et les autres parties du cerveau. Les personnes ne peuvent pas associer une personne à son visage. Les personnes atteintes apprennent alors dès l’enfance à reconnaître leurs proches à la voix, au physique ou au comportement. Cette forme de prosopagnosie peut être héréditaire.

Symptômes de la prosopagnosie

Pour les personnes atteintes de prosopagnosie, tous les visages se ressemblent et paraissent étrangers, y compris les personnes de l’entourage proche. Cette situation est source :

  • de difficultés sociales car les personnes ne reconnaissent pas leurs proches, des relations professionnelles, des connaissances, etc. ;
  • de souffrance psychologique.

L’importance de la prosopagnosie peut être variable selon les personnes.

Diagnostic de la prosopagnosie

Difficile d’estimer le nombre de personnes atteintes de prosopagnosie, car le diagnostic de cette incapacité cérébrale est certainement insuffisant. Mais cette atteinte reste rare selon les estimations (environ 2% de la population mondiale).

D’autres troubles de la reconnaissance peuvent accompagner la prosopagnosie, mais ne doivent pas être confondus avec la prosopagnosie :

Le diagnostic de prosopagnosie est établi par différents exercices : la reconnaissance de visages célèbres ; des exercices de mémorisation des visages. 

Traitement de la prosopagnosie

Il n’existe pas à proprement parler de traitement de la prosopagnosie, car il n’est pas possible de réparer les lésions cérébrales responsables de la prosopagnosie.

Pour la prosopagnosie acquise, la prise en charge spécifique des lésions cérébrales peut permettre avec le temps une récupération partielle ou totale de la capacité à reconnaître les visages.

Pour la prosopagnosie congénitale, les personnes atteintes développent souvent spontanément d’autres moyens de reconnaissance des personnes pour contourner cette incapacité et réussir à vivre le mieux possible avec.

La prise en charge peut comporter plusieurs aspects, en fonction des conséquences pour les patients :

  • un accompagnement psychologique, utile dans certains cas ;
  • des séances de rééducation pour adopter d’autres moyens de reconnaissance des personnes.

Aussi dans la rubrique :

Troubles de la mémoire

Sommaire