Sommaire

Quelques rares personnes sont dotées d’une mémoire exceptionnelle, encore appelée mémoire eidétique ou absolue. Présentation de ce phénomène dans notre article.

Mémoire eidétique : ce qu'on sait de la mémoire

À ce jour, nombre d’éléments restent encore à découvrir concernant la mémoire.

Processus de la mémorisation

L’étude des apprentissages et troubles de la mémoire nous a permis de définir schématiquement le processus de mémorisation.

La mémoire est le produit de 4 types distincts de processus :

  • l’encodage : processus par lequel une information nouvelle est mémorisée ;
  • la consolidation : modification d’une information nouvellement emmagasinée afin de la rendre plus stable et la stocker à long-terme ;
  • le stockage : conservation de l’information dans le temps ;
  • le rappel : rappeler et utiliser l’information stockée.

Toutes les informations n’empruntent pas le même cheminement, en fonction de leur nature et conditions d’utilisation.

Anatomiquement, on a reconnu certaines zones du cerveau comme capables d’un type de mémoire plutôt qu’un autre, mais pas corrélé à un processus de mémorisation en particulier.

Différents types de mémoires

On distingue grosso modo deux types de mémoires.

  • La mémoire procédurale est la mémoire de l’activité et des comportements, des savoir-faire et de l’habileté (faire du vélo, tricoter, conduire une voiture...). Elle est non accessible à la conscience.
  • Le deuxième type de mémoire est la mémoire déclarative. Elle concerne des informations facilement verbalisables et accessibles à la conscience.

On la décline sous plusieurs entités :

  • mémoire déclarative à court terme (quelques instants à quelques jours) : système à capacité limitée dédié au stockage temporaire et à la manipulation des informations (compréhension, raisonnement…) ;
  • mémoire déclarative à long terme (des années) : encore subdivisée en mémoire épisodique (faits personnellement vécus), mémoire sémantique (connaissances culturellement partagées) et mémoire autobiographique (faits identitaires).

Certains individus présentent des capacités de mémoire sur développées.

Qu'est-ce que la mémoire eidétique ?

On ne connaît pas au jour d’aujourd’hui la différence entre un cerveau capable de mémoire éidétique et un autre. Il semblerait que cette mémoire, si extraordinaire, ne soit pas à la portée de l’apprentissage mais plutôt une capacité mnésique meilleure.

Un certain génie

La mémoire eidétique correspond à la faculté de mémoriser, pendant une durée indéterminée, une quantité d'information extraordinaire. On parle de mémoire absolue.

  • Dans l’histoire, on compte plusieurs génies à mémoire absolue. Mozart, compositeur autrichien d’exception, aurait retenu de mémoire la composition du Miserere de Gregorio Allegri, entendu une seule fois lors d'une messe Pascale à la Chapelle Sixtine. 
  • D’autres personnalités historiques ont été décrites comme des personnes à mémoire absolue :
    • Napoléon Bonaparte, empereur français ;
    • Camille Saint-Saëns, compositeur français ;
    • Nicolas Tesla, inventeur serbe ;
    • Bobby Fischer et Gary Kasparov, joueurs d’échec respectivement américain et russe.
  • Il semblerait que la capacité de mémoire eidétique concerne plutôt la mémoire déclarative à court terme.

La mémoire eidétique est parfois associée à l’autisme.

Syndrome d’Asperger

Le syndrome d’Asperger est une forme d’autisme sans déficience intellectuelle, ni retard de langage mais ayant tout de même une adaptation difficile aux actes de la vie quotidienne.

Certains traits de caractères sont communs chez les autistes Asperger :

  • honnêteté, loyauté relationnelle ;
  • respect des règles et de la ponctualité ;
  • volonté de progression ;
  • sens du détail plutôt que de l’ensemble.

La personne Asperger se démarque également par des qualités autistiques :

  • bonne voire excellente mémoire visuelle ;
  • perspective originale dans la résolution de problèmes.

Certaines personnes Asperger sont également considérées comme ayant une mémoire eidétique. L’existence de ce don en rapport au handicap autistique n’a pas à ce jour de réponse scientifique.

Aussi dans la rubrique :

Troubles de la mémoire

Sommaire