Mémoire : les compléments alimentaires

Sommaire

Il existe divers moyens d'entretenir et de développer sa mémoire : les exercices ludiques, la programmation neuro-linguistique, le mind mapping, le sommeil, l'alimentation, les compléments alimentaires, etc.

Lorsque notre assiette est irréprochable, que nous avons une bonne hygiène de vie, mais que nous ressentons le besoin de donner un coup de pouce à nos neurones, il existe des solutions naturelles : les compléments alimentaires.

Lire l'article Ooreka

Les principaux compléments alimentaires pour la mémoire

Vous pouvez vous adresser à un pharmacien ou un naturopathe. Les produits concernés peuvent s'acheter en parapharmacie, en magasin diététique ou sur internet.

Attention toutefois de ne pas cumuler trop de produits et de signaler tout traitement à base de médicaments en cours sur lequel les compléments alimentaires pourraient avoir des effets secondaires.

  • Les Oméga 3 : si votre alimentation n'en contient pas suffisamment, vous pourrez en consommer sous forme de gélules pour éviter les carences.
  • La lécithine de soja : elle est excellente pour le système cardio-vasculaire.
  • Les vitamines du groupe B : elles sont toutes recommandées car elles sont protectrices du système nerveux.
  • Les cures à base de ginseng et de gingembre : ces deux plantes peuvent aider au moment des examens car ce sont des stimulants général de l'organisme. Elles seront d'autant plus intéressantes que l'on se sent généralement plus fatigué en période d'examens.
  • Le safran : ses effets antioxydants et anti-inflammatoires relativement puissants ont montré leur intérêt dans divers modèles expérimentaux de la maladie d’Alzheimer. Ils ont mis en avant de meilleures capacités d’apprentissage et de mémorisation, ainsi qu’une diminution de la perte des neurones dans le cerveau, en particulier dans l’hippocampe.
  • Le ginkgo biloba : cette plante favorise la microcirculation et aide à traiter l'insuffisance circulatoire cérébrale. Le ginkgo permet donc une bonne circulation du sang au niveau du cerveau. S'il est préconisé pour lutter contre les maux de tête, les acouphènes et les migraines, il est également recommandé (sous forme d'extrait normalisé de feuilles de ginkgo biloba EGb 761) chez les patients souffrant de troubles de la mémoire, d'autant qu'il ralentit le déclin cognitif et lutte contre la démence (source : NCBI).
  • L'acérola : pour conserver son tonus général, cette « cerise » très riche en vitamine C peut être prise en cure.
  • Le bacopa (bacopa monnieri, hysope d’eau ou encore Brahmi) : en médecine ayurvédique, la bacopa est utilisée comme un agent anti-inflammatoire, analgésique, sédatif, antiépileptique. Mais c'est surtout un puissant nootropique capable de stimuler la capacité d’apprentissage, la concentration et la mémoire. Vous trouverez facilement des gélules de bacopa dans le commerce. On recommande en général de prendre deux gélules chaque matin pendant un mois, un mois sur deux.
  • L'ashwagandha, utilisée en médecine ayurvédique. Deux sibstances ont été découvertes : la whitaférine et le whitanoside, qui favoriseraient la régénération des neurones et repousseraient le déclin cognitif. On trouve cette plante sous forme de gélules ou de poudre à prendre en cures de 3 mois.
Lire l'article Ooreka
Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

Le café et la mémoire

En dehors de ces compléments alimentaires, dont la liste n'est bien sûr pas exhaustive, précisons que notre petit café quotidien a aussi son importance dans le bon fonctionnement de notre système nerveux. Consommée au long cours la caféine a démontré son rôle bénéfique pour préserver la mémoire et retarder le déclin cognitif lié à l'âge.

Il faut savoir trouver le juste équilibre car, consommé en excès, il peut entraîner des maux d'estomac ou des palpitations, d'autant que la caféine favorise l'anxiété et peut précipiter des attaques de panique. Toutefois, les abus délibérés restent rares.