Sommaire

Apprendre la lecture rapide

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Il est tout à fait possible de progresser dans le domaine de la lecture en apprenant à lire rapidement. Que vous soyez étudiant ou non, apprendre la lecture rapide peut être pour vous, par la suite, un gain de temps phénoménal et avec un peu d’exercice vous y arriverez parfaitement et spontanément.

Il existe deux techniques de lecture rapide :

  • la lecture rapide intégrale, dans laquelle tous les mots sont lus, mais à grande vitesse ;
  • l’écrémage (ou lecture sélective), qui consiste à ne lire que les phrases et les mots clés d’un texte.

Vous pourrez opter pour l’une ou l’autre des deux techniques, si vous apprenez à les maîtriser, en fonction du texte que vous lirez.

Par exemple, vous aurez davantage intérêt à utiliser l’écrémage pour lire un rapport d’entreprise que pour un roman où la lecture rapide sera sans doute plus adaptée.

1. Essayez une méthode express pour lire plus vite

Il existe plusieurs méthodes permettant d’accélérer sa vitesse de lecture. Si vous n’avez que peu de temps à consacrer à cet apprentissage, vous pouvez opter pour une méthode express qui vous permettra déjà de lire un peu plus vite.

  • Commencez par lire un texte en suivant les mots que vous lisez du doigt et en faisant en sorte de ne jamais faire revenir votre regard en arrière (presque tout le monde le fait plus ou moins, c’est normal et naturel). Vous pouvez également cacher le texte situé au-dessus de la ligne que vous être en train de lire à l’aide d’une feuille blanche et la descendre au fil de votre lecture. Lisez de la sorte pendant deux minutes.
  • Ensuite, sur un autre texte :
    • Repérez le troisième mot débutant chaque ligne du texte et le troisième mot avant la fin de chaque ligne (si cela vous aide, vous pouvez les souligner au crayon de papier, les encadrer...).
    • Pendant trois minutes, lisez le texte en débutant par le troisième mot de chaque ligne et en vous arrêtant à l’antépénultième (avant-avant-dernier).
    • Plus vous arriverez à lire facilement ce type de texte amputé, plus il vous faudra concentrer votre attention sur le centre de chaque ligne. Lorsque vous y parviendrez correctement (pas nécessairement au bout de la première séance d’entraînement) vous pourrez passer à l’étape suivante.
  • Lisez les phrases en ne vous arrêtant pas plus de deux fois par ligne sur les mots (vos yeux doivent se déplacer sans s’arrêter plus de deux fois). Pratiquez cette lecture pendant deux minutes.
  • Enfin, essayez de combiner les techniques précédentes. Tant pis si vous ne comprenez pas tout ce que vous lisez. Cela viendra au fur et à mesure. Pratiquez cette méthode combinée pendant trois minutes le plus régulièrement possible.

2. Mettez-vous à votre aise

Pour apprendre à lire rapidement de façon plus progressive, commencez systématiquement par vous installer confortablement.

  • Placez-vous près d’une source de lumière naturelle ou, à défaut, sous deux lumières artificielles (une sur le bureau ou la table et une dans la pièce).
  • Profitez d’un moment de calme que vous pourrez entièrement consacrer à vos exercices. Il faudra veillez à rester concentré donc éliminez toutes les sources potentielles de distraction : télévision, téléphone...

3. Pratiquez la lecture rapide intégrale

Perdez vos habitudes de lecture

Pour la lecture rapide intégrale, il faut commencer par perdre les mauvaises habitudes de lecture qui sont la lecture mot à mot ou même lettre par lettre pour certains mots complexes.

Il faut faire confiance à son cerveau qui est capable de repérer la forme des mots, leur silhouette, et qui peut les photographier sans « réellement » les lire. Le premier principe de la lecture rapide intégrale est donc d’améliorer notre capacité à reconnaître non pas les mots, mais leur forme générale. En effet, le cerveau sait les deviner et les reconstituer.

De plus, le sens des mots ne sera pas altéré et vous comprendrez tout, car l’effort fourni pour lire vite concentre l’attention et permet de saisir efficacement la signification du texte.

Élargissez votre champ de vision

Pour faciliter la lecture rapide, vous devrez agrandir votre champ de vision (dit « de fixation ») afin de photographier simultanément un grand nombre de mots à la fois. En effet, en principe, lorsque nous lisons, nos yeux se déplacent par saccades.

L’idée est donc d’élargir son champ de fixation pour englober plusieurs mots à chaque fois et sauter de groupes de mots en groupes de mots (trois ou quatre mots à la fois) plutôt que de mots en mots.

L’objectif est de parvenir à lire chaque ligne d’un livre en trois fois. Ainsi, en trois sauts de vision successifs vous aurez parcouru la ligne entière et bien entendu compris son sens.

C’est ce travail qui demande le plus d’efforts, de concentration et d’assiduité. Au fil du temps, réduisez encore la fréquence de vos arrêts en vous obligeant à lire de l’avant en laissant le soin au cerveau de traiter l’information.

4. Utilisez la technique de l’écrémage

Adaptez votre lecture à vos objectifs

Pour ce qui est de la technique de l’écrémage, le principe est d’éluder tous les mots jugés inutiles parce qu’ils ne servent qu’à rendre les phrases syntaxiquement correctes et qu’ils n’apportent pas d’information. Ces mots représentent plus de la moitié d’un texte et ne sont là que pour porter le message de fond qui, lui seul, importe.

  • Pour que cette technique fonctionne sans sacrifier au sens, il faut être capable de repérer les mots essentiels, l’idée principale du texte (souvent placée au début et à la fin). Pour cela, vous pouvez lire en diagonale, l’important étant d’avoir une compréhension globale.
  • Il faut bien entendu prêter attention aux mots qui se présentent différemment, en italique, en gras, soulignés, etc. (vous-même, en rédigeant un texte, pourrez plus facilement le parcourir très rapidement tout en en saisissant les idées principales si vous jouez avec ces différents outils). Prenez le temps de lire avec attention les phrases importantes.
  • Éludez les phrases « inutiles ».
  • Déterminez le temps de lecture dont vous disposez. En vous fixant une contrainte de temps à respecter, vous pourrez moduler votre rythme de lecture (par exemple 60 pages en une heure). Faites en sorte de vous y tenir, c’est un véritable challenge. Repoussez vos limites.
  • Posez-vous la question de la raison pour laquelle vous lisez. L’objectif est important. Vous ne lirez pas un cours de la même façon qu’un classique, un livre de développement personnel qu’une recette de cuisine ou un fait divers. Déterminer votre but permet d’orienter la façon dont vous lirez.

Lisez verticalement

Dans la technique de l’écrémage, on va encore une fois photographier des groupes de mots, mais au lieu de les fixer trois par trois sur une même ligne, on va les repérer les uns au-dessus des autres.

Ainsi, en regardant un mot on va faire en sorte de saisir dans le même coup d’œil les mots situés au-dessus et en dessous de celui qui est fixé.

Si en théorie cette lecture verticale est tout à fait possible, elle est plutôt compliquée à adopter, car elle est assez inhabituelle.

Pour vous y entraîner :

  • Tracez au crayon une ligne verticale au milieu de la page et suivez cette ligne en ne vous intéressant qu’aux mots situés à proximité immédiate de cette ligne.
  • Peu à peu, vous deviendrez capable d’élargir votre champ de fixation et de lire sans avoir à bouger les yeux.